Aller au contenu
Ergonomie du poste de travail : être efficace et préserver sa santé

ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL : simultanément rechercher les performances globales et permettre le développement des personnes

Modifier et améliorer les situations de travail permet de satisfaire le double objectif porté par l'ergonomie :
  • améliorer les performances globales pour l'entreprise (résultats et croissance) et pour les personnes (faire du "bon boulot"),
  • faire que les personnes puissent se développer dans les activités de travail, ce qui est favorable également pour les entreprises.
Les ergonomes proposent une démarche structurée avec des outils performants et une éthique d'intervention satisfaisant ces deux objectifs.
La formation et l'expérience des ergonomes permettent l'intervention sur toutes les situations de travail.

Engager une DEMARCHE PARTICIPATIVE pour transformer durablement

Notre expérience et notre pratique montre que l'intervention est plus efficace en transformant et en améliorant les situations de travail avec l'aide des personnes, et de se placer ainsi dans une dynamique d'amélioration continue des situations de travail. C'est pour cela que l'approche participative que nous défendons est une approche active et constructive de la transformations des situations de travail.
Questionner une situation de travail, c'est déjà pouvoir en parler et en débattre librement, évoquer et partager sur sa façon de le réaliser les tâches et sur les stratégies mises en place pour le faire au quotidien.

Ne pas croire à LA solution unique

Le principal frein que nous rencontrons est la croyance dans la solution unique. L'ergonomie est au contraire la prise en compte des particularité de chaque personne : le genre, l'âge, l'expérience acquise, la latéralité (gaucher/droitier/ambidextre), les restrictions médicales, les situations de handicap,  ...
C'est une justification de plus pour des démarches participatives, de façon à construire des solutions qui conviennent à chaque personne, et pas seulement au plus grand monde.

Ne pas se laisser tenter par les sirènes de la technique et de la technologie

On pense souvent qu'un bon équipement sera LA solution à tous les problèmes rencontrés : on proposera la bonne chaise "ERGONOMIQUE" à une téléopératrice qui aura mal au dos, une souris "ERGONOMIQUE" à un technicien d'un bureau d'études souffrant d'un canal carpien, un exo-squelette "ERGONOMIQUE" a un manutentionnaire qui aura mal au dos, ...
Ces solutions ont certes des qualités mais ne peuvent être des solutions efficaces et pérennes à condition d'avoir une vue globale que peut apporter une discipline comme l'ergonomie.

Astuce : appliquer comme bon principe la règle des tiers !

Une première approche de l'analyse et de la transformation des situations de travail est de s'appuyer sur la règle des tiers. Notre conviction, basée sur la pratique et l'expérience, est la recherche des solutions et leur mise en place en respectant trois axes :
  • la technique, la technologie et l'environnement de travail,
  • l'organisation du travail, à la fois celle qui est prescrite par l'organisation (entreprise, service, atelier, ...), mais aussi celle qui l'on peut s'impose à soi même (tous mais aussi auto-entrepreneur, artisan, profession libérale, ...),
  • les pratiques, les savoir-faire, les habitudes de travail, ... tout ce qui doit accompagner les nouveaux équipements et les nouvelles organisations si on veut que les transformations soient pérennes.
Renseignements Ergonomie Participative
Retourner au contenu