Aller au contenu

Les nouveaux enjeux de l'ISO 45001

ACTIONS ISO45001

Participation active des travailleurs et autres parties intéressées

La norme précise la nécessité de faire participer l'ensemble des personnes (parties prenantes ou parties intéressées suivant le vocabulaire normatif) pour améliorer de manière continue la santé et la sécurité au sein des entreprises et des organisations. Elle affirme donc la primauté des démarches participatives, permettant l'implication, par rapport à des démarches imposées ou incitatives de type top-down pour lesquelles on recueille au mieux de l'intérêt pour la démarche.
Spécialiste des démarches réellement participatives, Ergonomie Participative sommes convaincus depuis longtemps qu'il est préférable de transformer ensemble les situations existantes plutôt que de convaincre à des éventualités hypothétiques.

Assurer le succès d'une démarche volontaire en faisant preuve de leadership

La norme prévoit un engagement fort de la Direction (nous aurions préféré le terme d'implication) pour la mise en place d'une démarche volontaire en faveur de la santé et de la sécurité des travailleurs. Cet engagement doit couvrir :
  • la responsabilité de la Direction de prévention en santé et sécurité du travail et l'obligation d'en rendre compte,
  • la définition d'une politique et ses objectifs compatibles avec l'orientation stratégique,
  • l'intégration dans les processus métiers des exigences du système de management de la santé et de la sécurité,
  • l'orientation et le soutien des personnes qui contribuent à l'effectivité et à l'efficacité du système de management de la santé et la sécurité au travail,
  • le développement et la promotion d'une culture S&ST (santé et sdécurité au travail),
  • la protection des travailleurs des représailles suite à des signalements d'évènements,
  • l'assurance et la promotion de l'amélioration des conditions de travail.

Exigences en matière de biens et de services sur les acquisitions des biens et services

La norme ISO45001 demande la prise en compte de plusieurs facteurs, dont :
  • les enjeux externes et internes de l'organisme,
  • les besoins et les attentes des travailleurs et autres prarties intéressées,
  • les activités sous contrôle et/ou sous influence.
La norme précise explicitement : "Dans la définition du périmètre, il convient de ne pas exclure des activités, des produits et des services qui ont, ou sont susceptibles d'avoir, une incidence sur la performance et sur la santé et la sécurité au travail de l'organisme, ou à se soustraire à ses exigences légales ou autres."
Retourner au contenu